Galerie
Galerie

Monastère de San Pedro de Rocas

Monastère

Le monastère de San Pedro de Rocas est situé sur le mont Barbeirón, entouré de formations rocheuses qui ont pu donner son nom à ce lieu.

Nous savons qu'en l'an 573, six hommes héritent de cet endroit. Le fait que six personnes héritent de ce lieu nous fait penser au début d'une vie possible en communauté. San Pedro de Rocas est l'un des premiers endroits en Galice où s'effectue la transition d'une vie solitaire à une vie de groupe.

Au IXe siècle, la vie a refait surface dans le complexe de Rocas à l'époque d'Alphonse III le Grand, grâce au chevalier Gemodus, qui apparaît comme le restaurateur du monastère.

Depuis le Xe siècle, San Pedro de Rocas a toujours été un monastère dépendant de Celanova, bien que pendant une partie du XIIe siècle, il ait été lié à celui de San Estevo de Ribas de Sil.

À la fin du XVe siècle, la réforme bénédictine est imposée en Galice. Cette réforme signifie le regroupement des monastères et San Pedro de Rocas est incorporé en tant que prieuré administratif à San Salvador de Celanova. La vie du monastère se termine comme un monastère autonome, devenant une paroisse gouvernée par des moines jusqu'au désamortissement.

Le monastère a subi plusieurs incendies majeurs, dont un au Xe siècle qui a détruit les archives. Il est également documenté qu'en 1928, un autre incendie sera fulgurant et réduira San Pedro de Rocas à un état déplorable. La décision est prise de ne pas restaurer l'église et d'en construire une nouvelle, plus simple, à Quinta do Monte. Les cloches y seront déplacées et un nouveau cimetière sera construit.

En arrivant sur les lieux, la première chose qui se dresse devant vous est ce que l'on appelle la Maison priorale, un bâtiment de la fin du XVIIe siècle qui occupe probablement le site où se trouvait le monastère primitif, qui a disparu lorsqu'il a été détruit dans l'un des nombreux incendies qui ont dévasté cet endroit. Il abrite actuellement un centre d'information à propos de la Ribeira Sacra.

À ses côtés se trouve l'église, qui est certainement la partie la plus importante de ce complexe architectural. À la fin du VIe siècle, rien de ce qui constitue actuellement le complexe n'existait encore, si ce n'est les trois grottes, creusées dans la montagne et dans lesquelles six hommes vivaient en semi-communauté ou peut-être même ensemble. Nous savons qu'ils constituaient un groupe chrétien. L'église s'est formée telle que nous la voyons aujourd'hui, entre le XIIe et le XIIIe siècle. Il a été ajouté aux nefs une façade constituée d'arcs. Elle possède une chapelle centrale et deux chapelles latérales. En face de la porte d'accès, dans la chapelle latérale gauche, se trouve un tombeau sous un arc. Il s'agit peut-être de celui de Gemodus. Entre les années 1175 et 1200, une peinture murale a été réalisée sur le mur sous l'arche. C'est une œuvre sans précédent en Galice, qui est la seule carte murale (connue) du monde à dater de l'époque romane. La carte décrivait la diaspora apostolique, mais des problèmes d'humidité l'ont détériorée.

Une autre des particularités de San Pedro de Rocas est qu'elle conserve une série de tombes anthropomorphes dans le sol de l'église.

La façade actuelle de l'église a été construite au XIXe siècle et a été conçue pour imiter le style de construction de la Maison priorale.

Le clocher a été et sera probablement toujours le symbole de ce monastère. Bien qu'il s'agisse d'un campanile assez commun en Galice, il est différent de tout ce que nous connaissons car il est situé sur un monolithe rocheux naturel de grande hauteur.

La fontaine de San Benito est également un passage obligatoire lors de la visite. Il est dit que son eau est miraculeuse. C'est une source naturelle, où l'eau passe à travers les rochers. Cette source était traditionnellement dédiée aux habitants de San Benito. Dans le temps, il était dit que si vous mettiez une verrue dans l'eau et disiez un Notre Père, elle allait se guérir.

À ne pas manquer!

Nous vous recommandons de visiter le Centre d'information de la Ribeira Sacra. Il est situé dans le bâtiment du prieuré qui fait partie du complexe de San Pedro de Rocas. Il présente une exposition divisée en deux parties : à l'étage supérieur, il vous sera expliqué les métiers traditionnels de la zone et l'étage inférieur est réservé à l'interprétation de la vie monacale dans le monastère, le paysage de Ribeira Sacra et l'histoire de ce lieu.

Monastère de San Pedro de Rocas

Voir plus...

Informations et contact

Adresse

San Pedro de Rocas

Esgos

32720 Ourense

Téléphone de contact
651044951/988290000
Horaire
MIS À JOUR EN SEPTEMBRE 2020
MAXIMUM DE PERSONNES : dans l'église, 5 per. et dans le Centre d'Interprétation, 70 per.
ÉTÉ (01/04-30/09) : du lundi au dimanche de 10h30 à 13h45 et de 16h00 à 19h45
HIVER (01/10-31/03) : du mardi au dimanche de 10h30 à 13h45 et de 16h00 à 18h00
Prix
Gratuite

Équipement et services

Gratuit
Parking
Toilettes

Accessibilité

En voiture
À vélo
Comment arriver Comment arriver