Galerie
Galerie

Monastère de San Paio

Monastère

Le monastère de San Paio, malgré son état d'abandon, forme un complexe intéressant au sein de la Ribeira Sacra. Certains auteurs pensent qu'il a été fondé au Xe siècle (en 934, la famille de San Rosendo apparaît comme propriétaire de ces terres), mais pour d'autres, il l'a été au XIIe siècle. Le désamortissement de Mendizábal, signifia l'abandon du monastère bien que l'église soit restée une église paroissiale. En 1872, la Maison d'Alba l'a achetée et en 1972, la paroisse a été fermée.

L'église, qui date de la fin du XIIe siècle, est en forme de croix latine, avec un chevet rectangulaire. Sur l'auvent de la face nord, il y a un petit campanile sans cloches, accompagné de deux personnages, peut-être San Paio y San Juan Bautista. Le portail d'accès a été conservé mais pas son toit. Dans l'atrium se trouve le vieux cimetière.

À l'intérieur, on peut encore voir les chapiteaux des colonnes, décorés de motifs végétaux et zoomorphes. Deux d'entre eux sont connus des habitants sous le nom de faim et de soif. Il est également possible d'accéder à ce qui était la sacristie de l'église, où elle conserve quelques modillons. Les escaliers d'accès à la tribune sont encore présents.

Il ne reste plus rien non plus du petit cloître du monastère. Il conserve cependant un portail intéressant qui a été construit pour anoblir l'accès à la cour-cloître. En raison de ses caractéristiques, il a probablement été bâti au XIVe siècle. Il est composé d'un arc brisé avec une seule archivolte profilée à moulure de décoration florale, soutenue par deux colonnes aux chapiteaux décorés. Celle de droite avec des têtes humaines et celle de gauche avec une tête et deux ophidiens. Le tympan est monolithique. L'image du Pantocrator assis sur un trône royal y est sculptée. Il porte une longue robe, ceinturée à la taille, avec les pieds chaussés et sa cape attachée sur la poitrine. Ses mains sont ouvertes sur l'extérieur, il porte une couronne royale, un nimbe et son visage est hiératique. À gauche, sous le baldaquin en arc en plein cintre, se trouve l'image de Saint Pierre tenant les clés, avec un visage affectueux. À droite, sous le baldaquin en arc brisé, se trouve l'image de Saint Paul, portant l'épée et le livre. Son visage montre un certain sérieux et une grande concentration.

Dans les environs du monastère, le bâtiment qui occupait la prison est toujours conservé et, à proximité de celui-ci, les anciennes bodégas.

À ne pas manquer!

Près de ce monastère se trouve le village de Castro Caldelas, où il est possible de visiter son important château, qui a longtemps dominé les terres environnantes. Aujourd'hui encore, il est possible de monter en haut de ses murailles pour y contempler le paysage environnant.

Église et monastère de San Paio de la Abeleda

Informations et contact

Adresse

Aldea San Miguel, 66,

Castro Caldelas

32774 Ourense

Équipement et services

Gratuit
Parking

Accessibilité

À vélo
En voiture
Comment arriver Comment arriver